vendredi 10 novembre 2017

Chantier de Novembre 2017

Les premiers signes de l’hiver non pas arrêté les onze courageux qui ont gravi le terril du six pour la fauche annuelle du sommet.  
Résultat de notre travail et un peu de l’été très sec que nous avons connu, le développement de la ronce et de la  clématite a bien reculé.

La zone sommitale a été un peu agrandie, des broussailles ont été éliminées pour  dégager la partie la plus haute du terril.  

mercredi 20 septembre 2017

Notre Commission de Gestion des Terrils du Borinage fête ses dix ans.









Notre Commission de Gestion des Terrils du Borinage fête ses dix ans.
Dix ans consacrés à la préservation d’un patrimoine unique.
Dix ans de travail et de réflexion.
Dix ans de contemplation et d’observations.
Dix ans de partage et de rencontres.

Et dix ans, cela se fête : en invitant du monde et en recevant un cadeau.
Nous avons donc invité tous les amateurs de nature et de photos à une grande soirée d’anniversaire, ce vendredi 15 septembre 2017 à la Maison Culturelle de Colfontaine, rue du Pont d'Arcole à Wasmes.

Nous y exposons des photos de notre belle réserve naturelle (exposition visible jusqu’au 27 octobre 2017). Une artiste locale, Céline Pottie, y expose également des œuvres inspirées de la nature.
Mais nous avons également rendu compte à nos invités de nos actions sur le terrain en présentant une conférence sur le thème de la biodiversité rencontrée sur nos terrils borains.

Par ailleurs, nous avons reçu un beau cadeau : la signature de conventions nous confiant la gestion du site du terril du 18 pour une durée de 50 ans. De cette manière, les communes de Colfontaine et de Boussu nous garantissent la pérennité de la réserve naturelle. Un vrai cadeau pour notre commission mais surtout pour la nature.
Une petite centaine de personnes ont participé à cet événement, relevé par la présence des Bourgmestres de Colfontaine et Boussu, de plusieurs représentants des autorités des deux communes ainsi que deux administrateurs de notre maison mère,  Natagora asbl.

Nous remercions le Centre Culturel de Colfontaine, partenaire de nos grands événements, de nous avoir, une nouvelle fois soutenu, à cette occasion.

lundi 5 juin 2017

Chantier de juin

Objectifs du jour: continuer le contrôle du Buddleja, préserver la zone à Epilobe en épi des futurs fruits des Cerisiers tardifs qui y poussent.

Résultat :
  • Emile et Bernard se sont attelés à couper les principaux Cerisiers tardifs qui poussaient sur et aux alentours de la zone à Epilobe en épi. Travail réalisé.
  • Les autres participants, complétés ensuite par Emile et Bernard, se sont concentrés, au centre du "cratère" du terril du 18, sur le versant qui surplombe la mare et rejoint le premier plateau. Après le travail, on peut dire que cette zone reste une pelouse sèche (voir photo), agrémentée par la floraison de la Vipérine, du Bouillon blanc, des Onagres div., de la Carotte sauvage, de la Passerage champêtre, du Reseda jaune, du Millepertuis perforé, etc. La quantité importante d'Orthoptères (juvéniles en ce moment) observés met en évidence les bienfaits de notre gestion pour cet ordre d'insectes.

Matinée clôturée par une ascension vers le plateau sommital, dans le but d'observer les plantes présentes sur cette zone.
Observation de 4 espèces de papillons diurnes : Machaon, Azuré commun, Belle Dame et petite Tortue. Toujours très peu pour le moment.

Visite à Saint-Omer

Nous travaillons beaucoup dans nos réserves naturelles.
Pour varier les plaisirs, mais aussi pour s’en donner, nous avions décidé de longue date d’effectuer un petit voyage afin de profiter ensemble d’un moment de détente. Cette excursion a eu lieu ce dimanche 28 mai.
 
Destination : Saint-Omer et plus particulièrement les zones humides qui encerclent la ville française.
Le matin, nous avons sillonné les canaux  du marais audomarois, découvrant les zones maraîchères toujours en activité, écoutant et observant les nombreux oiseaux et leur progéniture. Une opportunité pour certains pour passer leur brevet de capitaine… Une occasion surtout de profiter du calme et de la sérénité du marais.

De retour sur la terre ferme, nous avons visité l’atelier des « Faiseurs de bateaux », deux artisans qui perpétuent un métier local : la fabrication des escutes et des bacôves, les deux embarcations traditionnelles.
 
L’heure de midi a permis à certains de se restaurer dans une brasserie locale tandis que pour d’autres elle a a été consacrée à la sieste ou à une petite promenade à la recherche de la Gorgebleue à miroir (et comme le dit l’adage : qui cherche trouve).
L’après-midi, nous avons visité la jolie réserve naturelle du Romelaere, une zone humide constituée de tourbières, de fossés et d’étangs. Nous pouvions espérer quelques belles observations. Nous n’avons pas été déçus. Bruant des roseaux, Phragmite des joncs, Bouscarle de Cetti, Rousserole effarvate, Busard des roseaux, Fauvettes div., Pouillots div., etc. étaient bien au rendez-vous.
 
Bilan de cette journée : un agréable moment de découvertes et de convivialité, ponctué par la dégustation d’une boisson fraîche.
Conclusion : on remettra cela !

samedi 27 mai 2017

Visite guidée, dimanche 21 juin 2017.








16 personnes ont participé ce dimanche 21 juin à notre visite guidée de la réserve.

Un groupe motivé et intéressé par l’histoire du site et de la région, attentif aux chants d’oiseaux et à l’observation des plantes et insectes.

L’occasion de faire repérer quelques espèces et de compléter la liste des espèces présentes sur le site de la réserve naturelle.
 

 

mercredi 12 avril 2017

Chantier d'Avril


Pour ce chantier d’avril, nous avons entrepris le nettoyage de la marre et continué le ratissage du terril du dix-huit.

La marre est constituée de deux petites marres alimentées par l’eau qui percole du pied du terril de Marcasse.

Pour le nettoyage, la plus grande présentait une faune bien fournie (tritons, dytiques, larves de libellule, gerris, …), nous nous sommes donc limités à l’enlèvement des algues.

Pour la plus petites, rien, à part quelques gerris. Nous avons donc entrepris un remodelage plus important. Les berges ont été retravaillées, la vase du fond partiellement enlevée et les pierres rassemblées en deux refuges au centre. Le niveau d’eau étant très bas, nous avons créé une rigole sur le talus pour récupérer un maximum d’eau et le résultat est impressionnant car quelques jours plus tard, la marre était de nouveau remplie malgré le temps sec.

Pour le dix-huit, comme d’habitude, coupe de buddleia et ratissage.



La semaine suivante




Dix ans plus tôt



Huit ans plus tôt


samedi 25 mars 2017

Grand nettoyage de printemps


Pour cette première participation des bénévoles de la réserve naturelle de Marcasse et alentours au GRAND NETTOYAGE DE PRINTEMPS organisé par la région wallonne et en particulier par la commune de Colfontaine, nous étions cinq ce vendredi soir au rendez-vous.

Sur la réserve nous avons ramassé un petit sac de déchets tout-venant et un fond de sac de PMC. C’est rassurant, notre action de ramassage à chaque chantier porte ses fruits, le respect de la propreté de la réserve entre dans les mœurs.

Sur le Ravel, le long du terril du six, et à l’entrée de la réserve, nous avons eu 10 sacs de tout-venant et trois sacs de PMC.

Encore merci aux bénévoles.


lundi 13 mars 2017

Chantier de mars 2017


 

Ce chantier a été consacré à terminer les travaux en haut du terril de Marcasse.

Les tas d’herbe du chantier précédent ont été exportés et la zone qui surplombe l’ancien charbonnage a été fauchée.

La zone d’épilobes au pied du terril a été débroussaillée et le sentier qui monte sur Marcasse a été fauché.

Lors de la tempête de fin février, un saule est tombé sur le chemin d’accès, nous l’avons éliminé




 

dimanche 5 février 2017

Première Gestion 2017


Pour cette première gestion de 2017, celle du mois de janvier ayant dû être annulée faute de participants, c’est le sommet du terril de Marcasse qui a été travaillé.

Comme chaque année, nous avons fauché les herbes et les ronces. Il restera, lors d’une prochaine visite sur le sommet, à exporter les tas.

Lors de ce chantier, nous avons retiré la bâche qui avait été posée en 2015. Comme vous pouvez le voir sur les photos, il n’y a aucune végétation. Maintenant, nous allons pouvoir observer quelles variétés de plantes vont recoloniser cette zone.




mercredi 25 janvier 2017

Réserve on ice


Pourrait-on comparer la nature à la mode, soumise au rythme des saisons et de leurs défilés affriolants ? 
Probablement si on fait référence aux couleurs qui l’habillent.
 Le printemps pare nos paysages de vêtements légers et délicats, vert tendre piquetés de touches multicolores. 
L’été s’accorde avec le soleil de plomb et favorise les couleurs blondes et pâles.
L’automne rappelle qu’il est temps de rallumer le feu dans la cheminée et privilégie les couleurs chaudes et rougeoyantes. 
L’hiver dénude les végétaux mais les recouvre ensuite de cristaux de glace, leur donnant ainsi un air de fête.
Une promenade dans la réserve en hiver par un temps glacial, permet de d’admirer l’esprit créatif de dame nature. Elle profite pleinement des mares créées sur le terril du Grand Buisson pour laisser libre cours à son imagination.